La Fécondation

 

 

 

 

La fécondation





1. Les conditions de la fécondation :

La fécondation est la rencontre et la fusion du gamète femelle, il en résulte la formation d’une cellule œuf (zygote) qui est le point de départ d’un nouvel être vivant.

La fécondation nécessite :

-un sperme normal (volume, pH, nombre du spermatozoïde,...).

-des spermatozoïdes capacités (sans enveloppe protectrice).

Une glaire cervicale filante à maillage lâche.

Des voies génitales féminines saines.

Un rapport sexuel pendant la période de fécondité (3 jours avant l’ovulation et 2 jours après).

 

2. Déroulement de la fécondation :

2.1. Migration des gamètes dans les voies génitales femelles :

2.1.1. Migration des gamètes femelles :

 

Le gamète femelle expulsé par l’ovaire pendant l’ovulation est capté par le pavillon. Le gamète immobile descend la trompe grâce aux contractions de cette dernière et grâce aussi aux mouvements des cils vibratiles qui tapissent la paroi interne de la trompe.

 

2.1.2. Migration du gamète mâle :

Pendant l’accouplement, les spermatozoïdes sont éjaculés dans le vagin : c’est l’insémination.

Lorsque l’insémination a lieu pendant la période de fécondité. La glaire cervicale protège les spermatozoïdes entre l’acidité du vagin et facilite leur migration dans les voies génitales femelles ce qui permet d’éliminer l’enveloppe protéique qui protège leurs membranes : c’est la capacitation.

Seulement, quelques milliers de spermatozoïdes atteignent le 1/3 supérieur de la trompe appelé : l’ampoule.

 

2.2. La rencontre des gamètes :

2.2.1. Pénétration d’un spermatozoïde :

 

 

 

 

Certains spermatozoïdes vont se trouver piégés entre les cellules folliculaires et la Corona Radiata un spermatozoïde se fixe sur des récepteurs spécifiques à la surface de l’ovocyte.

Cette fixation est suivie d’une réaction acromosomique : l’acrosome s’ouvre en libérant  des enzymes pour perforer la zone pellucide. La pénétration du spermatozoïde dans l ovocyte active ce dernier.

2.2.2. Activation de l’ovocyte :

 

 

 

-          Libération par exocytose du contenu des granules corticaux dans l’espace péri ovocytaire. Ces enzymes dégradent les récepteurs spécifiques à la surface de l’ovocyte ce qui rend la zone pellucide infranchissable (imperméable) à d’autres spermatozoïdes, ce qui évite la polyspermie et favorise la monospermie.

-          Reprise de la méiose : l’ovocyte II poursuit de la 2ème division équationnelle pour donner un ovotide et le 2ème globule polaire.

-          Réveil physiologique de l’ovocyte : augmentation des échanges respiratoires ce qui permet la libération de l’énergie pour la synthèse de l’ADN et des protéines.

2.2.3. Formation et union des pronucléi :

 

 

-          Le noyau de l’ovotide gonfle et forme le pronucléus femelle, de même, le noyau du spermatozoïde gonfle et  forme le pronucléus mâle.

-          Les 2 pronuclei se rapprochent l’un de l’autre vers le centre de l’ovotide avec dédoublement de leurs chromosomes.

-          Les 2 pronuclei fusionnent en permettant l’union de n chromosomes d’origine paternelle et n chromosomes d’origine maternelle : c’est la caryogamie.

 

 

 

 

 

 

 

 

-          La fécondation est achevée, l’ovotide est une cellule œuf qui est un point de départ d’un nouvel être vivant.

-          Rapidement le fuseau achromatique se forme les chromosomes s’individualisent et la 1ere mitose de segmentation commence.


Remarque : conséquences de la fécondation

La fécondation permet de :

-          Rétablir la diploïdie dans la cellule œuf grâce à n chromosomes paternels et n chromosomes maternels.

-          Permet de déterminer le sexe du nouvel être vivant.

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site